vendredi 20 mars 2009

Les désastreuses aventures des stagiaires

qu'ai-je fait hier, jour de grande manif' : je suis allée à un stage UF7 à Amiens. le principe de l'UF7 est de nous donner 2 jours de stage sur une thématique choisie par les stagiaires dans une longue liste. en ce qui me concerne, c'était les SEGPA (bah, c'est le sujet de mon P1). donc, à 9h, je me présente au collège qui va nous accueillir (nous sommes 3 : lettres-histoires, arts-plastiques et doc). tout avait été organisé par la directrice de SEGPA pour que nous puissions assister à des cours, etc... Sauf que, une fois sur place, pas un professeur des écoles spécialisés n'était là! ils étaient tous en grève (ce que je comprend). bref, on a assisté à 1h de cours d'anglais hallucinante avec un prof hallucinant et avec les 6 élèves qui étaient là! Par contre, nous avons énormément écouté la directrice SEGPA (enfin, l'après-midi, j'ai eu du mal à comprendre ce qu'elle disait, je m'endormais sur la table). dans l'ensemble c'était intéressant...
J'aurais aimé aller manifester mais, soyons réaliste, j'ai déjà perdu une journée de salaire et je ne peux pas permettre d'en perdre plus (prendre l'autoroute pour aller en maine et loire et en repartir, ça coûte cher...j'ai beau avoir un diesel, le budget est serré!). le collège où nous étions se situe dans Amiens nord (l'équivalent de Jean Vilar à la Roseraie à Angers), il fait partie d'un RAR etc... donc, nous étions assez loin du centre-ville pour ne pas percevoir l'écho des manifestations. enfin presque, nous étions dans la zone industrielle de Goodyear, vous savez ceux qui viennent juste d'annoncer que leur plan social n'était pas suffisant et qu'il faudrait licencier encore plus de personnes. Bref, ça sentait le pneu brûlé et des camions étaient garés un peu partout...

à part ces petites anecdotes, je prépare ma contre-visite avec angoisse/anxiété/peur/fébrilité (je ne sais pas quel terme peut réellement définir mon état) l'académie de nantes m'a envoyé un dossier d'arrivée dans l'académie (oui mais, si je ne suis pas titularisée, ça ne sert à rien, c'est de la torture psychologique!!!).
ce matin, je vais accueillir le remplaçant de ma conseillère pédagogique avant de rentrer au pays. étant syndicaliste, je ne pense pas qu'il soit venu travailler hier. il commence donc aujourd'hui et il sera seul toute la journée...pas forcément génial pour un début...

* indice titre : un mélange de Dickens et des" fleurs du mal"

4 commentaires:

petite noisette a dit…

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire !?

Je pense que c'est partout pareil : moi j'avais le bilan du SPAT où l'on devait rendre le rapport au chef d'établissement, donc pas question de faire grève! Et lors de la dernière grève on avait le SPAT mais il manquait la moitié des profs que l'on devait voir!
Le problème étant, selon moi, que cette année tous les jours de grève sont un jeudi!

Tibouline a dit…

J'ai encore trouvé : les orphelins Baubelaire...

Elphin a dit…

"Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire" ??
Bon courage pour ta troisième visite, ca va bien se passer. Ce n'est parce qu'on a le "droit" à une troisième visite que notre titularisation est menacée (enfin à Rennes c'est comme ça).
Sinon je suis mutée dans l'académie de Nancy Metz au final !!
Bises

Céline a dit…

Pour le titre, j'avais trouvé. D'accord avec Petite noisette, Tibouline et Elphin.
Sinon, jeudi moi non plus je n'étais pas en grève. Ma conscience politique et syndicale a eu du mal à s'en remettre !!! Mais bon, je ne voulais pas manquer le stage UF7 qui s'est d'ailleurs révélé très intéressant (une demi-journée en MS et une en CM1).
Bon courage pour ta visite. Comme dit Elphin, ce n'est pas parce qu'il y a une troisième visite que la titularisation est remise en cause. La décision est prise par le jury EN FIN D'ANNEE au vu des compétences acquises EN FIN D'ANNEE. Bonne chance et bon courage.